Vendredi 2 janvier 2009 — Dernier ajout dimanche 15 septembre 2013

Le recensement et la presse Enregistrer au format PDF

Extraits de presse sur le web : le recensement 2009

Le recensement 2009

La ville de Preuilly sur Claise figure parmi les villes dont le recensement de la population est prévu pour 2009. Il commencera à partir du 15 janvier 2009 et jusqu’au 14 février. 4 agents recenseurs ont été recrutés pour mener ce travail.

Les agents recenseurs sont tous munis d’une carte individuelle, avec photographie, dûment signée par Monsieur le Maire. Ils sont également en possession d’un arrêté individuel du Maire les nommant en tant qu’agent recenseur.

A partir du 15 janvier 2009, les agents recenseurs vont se déplacer dans chaque foyer de la commune afin de remettre aux habitants un questionnaire, qui sera retiré lors d’une deuxième visite.

Avant le début des opérations ils ont suivi une formation spécifique pour les aider dans l’accomplissement de leur mission.

Il est demandé à chacun de leur réserver le meilleur accueil possible et de faciliter leur travail.

Si vous devez vous absenter entre le 15 janvier 2009 et le 14 février 2009, vous pouvez prendre contact avec la mairie pour remplir et / ou remettre les formulaires avant votre départ.

Il est rappelé que les réponses restent confidentielles, c’est une obligation légale faite à toute personne ayant accès aux questionnaires. Les questionnaires sont utilisés pour établir des statistiques rigoureusement anonymes.

Pour tous renseignements complémentaires, vous voudrez bien prendre contact avec le secrétariat de la mairie

Mode d’emploi

1. Un agent recenseur vient chez vous et dépose les questionnaires de recensement.

2. Vous lisez et remplissez les documents qui vous ont été remis.

3. L’agent recenseur revient les récupérer. Il vous aide à les remplir si vous le souhaitez.

L’agent recenseur remettra aux personnes enquêtées deux questionnaires différents :

  • le premier, intitulé feuille de logement, comporte 15 questions relatives aux caractéristiques et au confort du logement. Il existe pour les Dom une feuille de logement spécifique. L’agent recenseur dépose une « feuille de logement » par logement ;
  • le second, le bulletin individuel, comprend 25 questions s’articulant autour de l’âge, du lieu de naissance, de la nationalité, du niveau d’études, du lieu de résidence 5 ans plus tôt et de l’activité professionnelle. L’agent dépose un bulletin individuel par personne vivant dans le logement.

Ces deux questionnaires sont accompagnés d’une notice d’information sur le recensement. Il existe une notice d’information spécifique pour La Réunion ainsi que des notices en langues étrangères. Jusqu’à quand pouvez-vous remettre vos questionnaires ?

• En métropole et dans les dom (hormis La Réunion) :

  • Jusqu’au samedi 14 février dans les communes de moins de 10 000 habitants.

Vos réponses sont strictement confidentielles.

Communes du département classées par années du recensement

Année d’enquête Code commune Nom de la commune
2009 37013 Avrillé-les-Ponceaux
2009 37015 Azay-sur-Cher
2009 37029 Bossée
2009 37032 Bournan
2009 37038 Bréhémont
2009 37040 Brizay
2009 37043 Cangey
2009 37044 La Celle-Guenand
2009 37047 Cerelles
2009 37053 Chanceaux-près-Loches
2009 37057 La Chapelle-Blanche-Saint-Martin
2009 37058 La Chapelle-sur-Loire
2009 37059 Charentilly
2009 37060 Chargé
2009 37065 Chaveignes
2009 37081 Cléré-les-Pins
2009 37084 Couesmes
2009 37090 Crissay-sur-Manse
2009 37095 Dame-Marie-les-Bois
2009 37115 Descartes
2009 37113 Le Grand-Pressigny
2009 37117 Hommes
2009 37120 Ingrandes-de-Touraine
2009 37121 Jaulnay
2009 37130 Ligueil
2009 37134 Louans
2009 37138 Lussault-sur-Loire
2009 37139 Luynes
2009 37145 Marcé-sur-Esves
2009 37146 Marcilly-sur-Maulne
2009 37151 La Membrolle-sur-Choisille
2009 37152 Mettray
2009 37154 Montbazon
2009 37157 Montrésor
2009 37159 Monts
2009 37168 Neuilly-le-Brignon
2009 37171 Noizay
2009 37174 Nouâtre
2009 37176 Noyant-de-Touraine
2009 37179 Parçay-Meslay
2009 37185 Pocé-sur-Cisse
2009 37189 Preuilly-sur-Claise
2009 37193 Restigné
2009 37197 Rigny-Ussé
2009 37200 Rivarennes
2009 37202 La Roche-Clermault
2009 37206 Saint-Antoine-du-Rocher
2009 37207 Saint-Aubin-le-Dépeint
2009 37210 Saint-Benoît-la-Forêt
2009 37220 Saint-Germain-sur-Vienne
2009 37221 Saint-Hippolyte
2009 37227 Saint-Michel-sur-Loire
2009 37229 Saint-Nicolas-des-Motets
2009 37236 Saint-Règle
2009 37245 Semblançay
2009 37247 Sepmes
2009 37248 Seuilly
2009 37262 Trogues
2009 37268 Verneuil-le-Château
2009 37272 Villandry
2010 37006 Artannes-sur-Indre
2010 37011 Avoine
2010 37016 Azay-sur-Indre
2010 37022 Beaumont-en-Véron
2010 37026 Betz-le-Château
2010 37027 Bléré
2010 37036 Braye-sur-Maulne
2010 37039 Bridoré
2010 37041 Bueil-en-Touraine
2010 37045 La Celle-Saint-Avant
2010 37046 Céré-la-Ronde
2010 37055 Channay-sur-Lathan
2010 37062 Château-la-Vallière
2010 37072 Chinon
2010 37076 Cinais
2010 37079 Civray-de-Touraine
2010 37080 Civray-sur-Esves
2010 37082 Continvoir
2010 37085 Courçay
2010 37092 Crotelles
2010 37104 Esvres
2010 37108 Ferrière-sur-Beaulieu
2010 37110 Francueil
2010 37111 Genillé
2010 37123 Langeais
2010 37126 Lerné
2010 37127 Le Liège
2010 37128 Lignières-de-Touraine
2010 37131 Limeray
2010 37132 Loches
2010 37135 Louestault
2010 37141 Luzillé
2010 37150 Mazières-de-Touraine
2010 37158 Montreuil-en-Touraine
2010 37170 Neuvy-le-Roi
2010 37198 Rillé
2010 37199 Rilly-sur-Vienne
2010 37205 Saché
2010 37213 Saint-Christophe-sur-le-Nais
2010 37218 Saint-Flovier
2010 37230 Saint-Ouen-les-Vignes
2010 37234 Saint-Quentin-sur-Indrois
2010 37238 Saint-Senoch
2010 37244 Sazilly
2010 37252 Souvigny-de-Touraine
2010 37255 Tavant
2010 37256 Theneuil
2010 37264 Vallères
2010 37271 Villaines-les-Rochers
2010 37275 Villedômain
2010 37280 Vou
2011 37001 Abilly
2011 37008 Athée-sur-Cher
2011 37009 Autrèche
2011 37010 Auzouer-en-Touraine
2011 37012 Avon-les-Roches
2011 37014 Azay-le-Rideau
2011 37019 Barrou
2011 37024 Benais
2011 37031 Bourgueil
2011 37034 Braslou
2011 37052 Chançay
2011 37061 Charnizay
2011 37064 Chaumussay
2011 37068 Chemillé-sur-Dême
2011 37070 Chenonceaux
2011 37071 Chezelles
2011 37078 Ciran
2011 37086 Courcelles-de-Touraine
2011 37094 Cussay
2011 37098 Draché
2011 37102 Les Essards
2011 37105 Faye-la-Vineuse
2011 37114 La Guerche
2011 37125 Lémeré
2011 37140 Luzé
2011 37143 Manthelan
2011 37161 Mosnes
2011 37162 Mouzay
2011 37167 Neuillé-Pont-Pierre
2011 37173 Nouans-les-Fontaines
2011 37181 Paulmy
2011 37184 Le Petit-Pressigny
2011 37190 Pussigny
2011 37194 Reugny
2011 37195 La Riche
2011 37216 Saint-Épain
2011 37217 Saint-Étienne-de-Chigny
2011 37219 Saint-Genouph
2011 37222 Saint-Jean-Saint-Germain
2011 37223 Saint-Laurent-de-Lin
2011 37224 Saint-Laurent-en-Gâtines
2011 37225 Saint-Martin-le-Beau
2011 37228 Saint-Nicolas-de-Bourgueil
2011 37237 Saint-Roch
2011 37240 Saunay
2011 37241 Savigné-sur-Lathan
2011 37246 Sennevières
2011 37251 Souvigné
2011 37254 Tauxigny
2011 37260 La Tour-Saint-Gelin
2011 37263 Truyes
2011 37269 Verneuil-sur-Indre
2011 37270 Vernou-sur-Brenne
2011 37273 La Ville-aux-Dames
2011 37281 Vouvray
2012 37002 Ambillou
2012 37005 Antogny le Tillac
2012 37007 Assay
2012 37018 Ballan-Miré
2012 37020 Beaulieu-lès-Loches
2012 37021 Beaumont-la-Ronce
2012 37025 Berthenay
2012 37033 Boussay
2012 37054 Chanceaux-sur-Choisille
2012 37063 Château-Renault
2012 37066 Chédigny
2012 37075 Cigogné
2012 37088 Couziers
2012 37089 Cravant-les-Côteaux
2012 37097 Dolus-le-Sec
2012 37101 Épeigné-sur-Dême
2012 37103 Esves-le-Moutier
2012 37106 La Ferrière
2012 37107 Ferrière-Larçon
2012 37109 Fondettes
2012 37116 Les Hermites
2012 37119 L’Île-Bouchard
2012 37136 Le Louroux
2012 37137 Lublé
2012 37142 Maillé
2012 37144 Marçay
2012 37148 Marigny-Marmande
2012 37153 Monnaie
2012 37155 Monthodon
2012 37156 Montlouis-sur-Loire
2012 37166 Neuillé-le-Lierre
2012 37169 Neuville-sur-Brenne
2012 37175 Nouzilly
2012 37178 Panzoult
2012 37180 Parçay-sur-Vienne
2012 37182 Pernay
2012 37183 Perrusson
2012 37186 Pont-de-Ruan
2012 37201 Rivière
2012 37204 Rouziers-de-Touraine
2012 37209 Saint-Bauld
2012 37231 Saint-Paterne-Racan
2012 37232 Saint-Patrice
2012 37242 Savigny-en-Véron
2012 37250 Sorigny
2012 37258 Thizay
2012 37259 Tournon-Saint-Pierre
2012 37265 Varennes
2012 37274 Villebourg
2012 37277 Villeloin-Coulangé
2012 37278 Villeperdue
2012 37282 Yzeures-sur-Creuse
2013 37004 Anché
2013 37023 Beaumont-Village
2013 37028 Bossay-sur-Claise
2013 37030 Le Boulay
2013 37035 Braye-sous-Faye
2013 37037 Brèches
2013 37042 Candes-Saint-Martin
2013 37048 Chambon
2013 37049 Chambourg-sur-Indre
2013 37051 Champigny-sur-Veude
2013 37056 La Chapelle-aux-Naux
2013 37067 Cheillé
2013 37069 Chemillé-sur-Indrois
2013 37073 Chisseaux
2013 37074 Chouzé-sur-Loire
2013 37077 Cinq-Mars-la-Pile
2013 37083 Cormery
2013 37087 Courcoué
2013 37091 La Croix-en-Touraine
2013 37093 Crouzilles
2013 37096 Dierre
2013 37099 Druye
2013 37100 Épeigné-les-Bois
2013 37112 Gizeux
2013 37118 Huismes
2013 37124 Larçay
2013 37129 Ligré
2013 37133 Loché-sur-Indrois
2013 37147 Marcilly-sur-Vienne
2013 37149 Marray
2013 37160 Morand
2013 37163 Nazelles-Négron
2013 37165 Neuil
2013 37172 Notre-Dame-d’Oé
2013 37177 Orbigny
2013 37187 Ports
2013 37188 Pouzay
2013 37191 Razines
2013 37192 Reignac-sur-Indre
2013 37196 Richelieu
2013 37203 Rochecorbon
2013 37211 Saint-Branchs
2013 37212 Sainte-Catherine-de-Fierbois
2013 37226 Sainte-Maure-de-Touraine
2013 37243 Savonnières
2013 37249 Sonzay
2013 37253 Sublaines
2013 37257 Thilouze
2013 37266 Veigné
2013 37267 Véretz
2013 37276 Villedômer
2013 37279 Villiers-au-Bouin
ch année 37003 Amboise
ch année 37050 Chambray-lès-Tours
ch année 37122 Joué-lès-Tours
ch année 37208 Saint-Avertin
ch année 37214 Saint-Cyr-sur-Loire
ch année 37233 Saint-Pierre-des-Corps
ch année 37261 Tours


articles de la presse au sujet du recensement 2009

L’enquête de recensement 2009

02/01/09 9 millions de personnes. Le 15 janvier (29 janvier pour la Réunion) débutera l’enquête annuelle de recensement auprès d’une partie de la population vivant en France. Pas moins de 9 millions de personnes devraient être interrogées par 18.000 agents recenseurs. La collecte se terminera le 14 ou le 21 février, selon la taille de la commune. Comme les années précédentes, l’enquête de recensement 2009 permet d’interroger tous les habitants d’environ 7.000 communes de moins de 10.000 habitants et 8 % des habitants des 892 communes de 10.000 habitants et plus. Deux types de questionnaires seront utilisés : une « feuille de logement » par habitation et un « bulletin individuel » par personne vivant dans le logement.

Les maires redoutent des effets pervers du nouveau mode de recensement

02/01/09 Devenu annuel, le recensement exposerait les communes à des effets de seuils à répétition, redoutent les maires. Celles qui sont à la limite des critères démographiques contenus dans les lois sont les plus exposées.

Il suffit désormais d’un clic sur le site Internet de l’Insee pour découvrir la toute nouvelle population légale de sa commune. Le chiffre qui s’affiche reprend l’estimation officielle issue de la nouvelle méthode de recensement annuel.

Fin 2009, cet arrivage de données sera remplacé par une nouvelle fournée de chiffres actualisés. Et l’exercice se répétera les années suivantes. C’est donc d’une base informationnelle bien plus précise que la précédente, adossée à des recensements très espacés - en général neuf ans - dont disposent maintenant les maires pour mesurer les évolutions démographiques et affiner leurs politiques.

Pour autant, cette nouvelle donne statistique ne fait pas totalement leur affaire. Désormais, une commune pourra perdre le bénéfice de telle ou telle disposition législative ou le retrouver d’une année à l’autre, et non plus d’un recensement à l’autre. Les collectivités qui frôlent les seuils démographiques d’éligibilité sont de facto les plus exposées à cet « effet Yo-Yo » redouté par le député UMP Philippe Gosselin dans un récent rapport d’information parlementaire.

Beaucoup de communes auront du mal à échapper à ce « phénomène d’oscillation » annuelle. Le ministère de l’Intérieur a en effet inventorié près de 30 seuils variant de 100 à 500.000 habitants. Et pas moins de 351 articles de loi se réfèrent à une barrière démographique : pour la création d’aires d’accueil des gens du voyage, pour devoir se conformer à la loi SRU imposant 20 % de logements sociaux, pour pouvoir recruter un administrateur territorial, etc. Autant de cas de figure qui ne sont pas sans conséquences budgétaires.

Loi régulatrice « Cette situation nous expose de plus en plus aux recours de tiers quant à l’application des lois », s’inquiète Philippe Laurent, le maire de Sceaux. Et l’élu de regretter que le Parlement n’ait pas été invité à légiférer, contrairement aux annonces faites en 2002 à l’adoption du nouveau recensement. « Il était question d’une tolérance de plus ou moins 10 % par rapport à ces seuils et d’une période d’observation. On parlait aussi de revoir tous les textes contenant des seuils », se souvient le vice-président de l’AMF.

La loi régulatrice tant attendue n’est toujours pas à l’ordre du jour. « L’horizon annuel du recensement est sûrement trop court-termiste », reconnaît-on cependant Place Beauvau. Le ministère de l’Intérieur, comme les autres, ne se donne pas moins le temps de voir avant d’aménager les textes qui le concernent. « Et puis, les communes qui baissent ne sont pas pressées d’en tirer les conséquences », ajoute un de ses représentants. De fait, l’évolution des dotations et concours financiers de l’Etat (40,8 milliards d’euros) dépend directement de celle de la population communale. A cet égard, le choc du nouveau recensement sera rude pour les 9.222 communes dont la population a baissé entre 1999 et aujourd’hui. Leur perte financière totale s’élève à 131 millions d’euros. Le manque à gagner est particulièrement élevé pour les 1.571 communes où l’hémorragie démographique dépasse 10 %. Pour en atténuer les effets, leur perte de dotation sera réduite de moitié en 2009.

JOËL COSSARDEAUX

L’Insee publie le recensement 2006, effectué selon une nouvelle méthode

02/01/09 - 20H49 - AFP

L’INSEE vient de publier son premier recensement général de la population française à partir d’une nouvelle méthode d’enquêtes annuelles par échantillon, comptant 63.185.925 habitants en 2006, une donnée primordiale pour chacune des communes françaises.

Ce nouveau chiffre —décliné par communes, départements et régions— corrige et remplace une estimation qu’a déjà donnée l’Insee, de 63,4 d’habitants en 2006, mais qui n’avait pas la valeur de "population légale", indispensable pour les calculs de budgets notamment.

Si on le compare au résultat de 1999, date du dernier recensement général, la France, outre-mer compris, a gagné 3 millions d’habitants. "Ces chiffres remplacent les populations légales issues du recensement de 1999, modifiées le cas échéant par un recensement complémentaire, et seront désormais actualisés chaque année", a expliqué l’Insee.

Si ces nouvelles données ne font que confirmer les tendances démographiques déjà mises au jour par l’Insee dans ses estimations publiées chaque année depuis 1999, leur valeur désormais légale est particulièrement importante pour les 36.685 communes françaises.

"Quelque 350 dispositions législatives ou réglementaires font référence à la notion de population, régissant et organisant la vie des communes (finances, organisation et taille du conseil municipal, fonction publique territoriale) ou des structures intercommunales", a précisé l’institut de statistiques.

La comparaison des données de 2006 avec celles de 1999 confirme que les plus fortes augmentations de population ont eu lieu dans les régions littorales, sauf dans le nord. Celles connaissant les plus fortes hausses sont

  • la Corse (+33.922 habitants, soit +13%),
  • le Languedoc-Roussillon (+238.496 habitants, soit +10,4%),
  • l’Aquitaine (+211.419 habitants, soit +7,3%).

La Guyane voit sa population augmenter de près d’un tiers, à 205.954 habitants. Les régions ayant gagné le moins d’habitants sont :

  • le Nord-Pas-de-Calais (+0,55% à environ 4 millions d’habitants),
  • la Lorraine (+25.318 habitants, soit +1,1%),
  • la Bourgogne (+18.770, soit +1,2%),
  • la Haute-Normandie (+30.863, soit +1,7%)
  • l’Auvergne (+27.060, soit +2%).

La seule région à perdre des habitants en métropole est

  • la Champagne-Ardenne (-3.513 habitants, soit -0,3%).

La plus grande région, l’Ile-de-France a gagné 580.387 habitants, à 11,5 millions (soit +5,3%).

Depuis 2004, le recensement de la population est organisé par enquêtes annuelles tournantes sur un échantillon de la population, qui remplacent le comptage traditionnel organisé auparavant tous les huit ou neuf ans. Celui de 1999 a donc été le dernier concernant toute la population en même temps.

L’avantage de la nouvelle méthode est de permettre un recensement actualisé avec une valeur légale chaque année (on aura début 2010 les chiffres valant pour l’année 2007 à partir des enquêtes menées entre 2005 et 2009).

Dans les communes de 10.000 habitants ou plus, une enquête par sondage est effectuée, chaque année, sur 8% des logements. Pour celles de moins de 10.000 habitants, la collecte est exhaustive sur la commune, mais intervient seulement une fois tous les cinq ans. Les chiffres 2006 déclinés par régions, départements et communes sont disponibles sur le site internet de l’Insee (http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales).

Par Cédric SIMON