Mercredi 1er juin 2011 — Dernier ajout jeudi 24 octobre 2013

Travaux sur la Claise Enregistrer au format PDF

Contrat territorial

La Claise, de Bossay-sur-Claise à Abilly, et ses quatre affluents vont être restaurés pour retrouver un bon équilibre écologique.

cliquez sur la photo pour l’agrandir

Signature du contrat territorial entre la communauté de commune représente par son président Gérard Henault et avec le représentant de la région et la présidente du conseil général madame Touraine.

Comme bon nombre de rivières, la Claise, dans le sud-Touraine, a subi des modifications de la main de l’homme. Les ouvrages conçus dans les années 1960-1970 (curages, travaux de recalibrage…) ont contrarié les écoulements. Au fil des décennies, les berges se sont érodées, un envasement important s’est formé en amont des ouvrages. La température de l’eau s’est élevée, entraînant une baisse de la biodiversité.

Après une intéressante présentation du projet par Yann Sionneau, les intervenants à la signature de ce contrat ont été unanimes ’’ Nos cours d’eau sont dans un état assez inquiétant ’’

Le peuplement végétal, comme les peupleraies, la négligence de leur entretien notamment, les arbres et bois morts, ont fragilisé les berges ou créé des encombres. A cela s’est ajoutée l’apparition d’une plante indésirable, la jussie, qui ne connaît pas de prédateur hormis l’homme et l’arrachage manuel. Le pâturage « sauvage » vient aussi nuire à l’équilibre des cours d’eau. Pour remettre en état la Claise et ses affluents (Ru de Bossay-sur-Claise, Muanne, Aigronne, Brignon), les élus ont décidé d’engager un plan de restauration entre 2011 et 2015. Ce sont 1.683.500 € qui sont engagés par le conseil régional, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, le conseil général et la communauté de communes de la Touraine du sud (CCTS). Les quatre parties ont paraphé un contrat territorial de restauration de la rivière jeudi dernier, dans la salle des fêtes de Preuilly-sur-Claise. Le plan de restauration concerne 113 km de cours d’eau, et 14 communes sur 477 km2, sur un sol occupé à 70 % par l’agriculture, 21 % par la forêt et 9 % par les prairies.

D’ici 2015

« Il est important de redonner de la vie à l’eau, déclare Gabriel Riou, délégué régional du centre de l’agence de l’eau. Nos cours d’eau sont dans un état assez inquiétant. L’objectif de la directive cadre européenne sur l’eau est que les deux tiers des masses d’eau soient en bon état écologique d’ici 2015. En France, nous n’en avons pas un tiers en bon état. Pour 2015, il est urgent d’agir. » Pour Gilles Deguet, vice-président du conseil régional, « plus de 90 % des taux d’étagement freinent l’écoulement sur la Claise ». La qualité de l’eau dépend aussi des pollutions chimiques. « Ici, les cours d’eau sont relativement protégés de la pollution par les nitrates grâce aux forêts, mais les phytosanitaires posent problème », estime Gilles Deguet. La Région a signé avec la Claise son 12 e contrat. Une vingtaine d’autres sont en cours.

Pour visionner le diaporama correctement utilisez de préférence les navigateurs : Firefox, Opéra, Google Chrome ou encore Safari, évitez d’utiliser Internet explorer qui ne semble pas respecter les mêmes normes.

Le diaporama se lance automatiquement. Vous pouvez visionner le diaporama plein écran à l’aide de la commande ¤ en bas de l’écran

Présentation du projet par Yann