Lundi 11 mai 2009 — Dernier ajout dimanche 26 avril 2015

Un peu de Poésie Enregistrer au format PDF

Le SOLEIL

LE SOLEIL

Lorsque tu te lèves brillant soleil
Tu nous enchantes à notre réveil
Ton aurore de son éclat vermeil
Nous charme et nous émerveille
N’es-tu pas du firmament une merveille
Ta lumière dorée chaque jour nous éclaire
Vaste, puissante,saine,réjouissante et claire
Tu chauffes les éléments divers de la nature
Ta chaleur est vivifiante,bienfaisante et pure
Le soir arrivé ta course est terminée, tu nous fuis
C’est le sombre du crépuscule, puis c’est la nuit
Nous regardons ta disparition à l’horizon
Nous gardons notre calme, demain nous te reverrons
Nous nous endormons dans une douce tranquillité
Et lorsque tu réapparaîtras nous serons prêts à t’admirer
Car bel astre sans toi,maigres épaves nous serions
Vieil ami de tant de siècles, nous nous inclinons

M.D